Gabon: 120 députés sur 135 permettent à Ali Bongo de bidouiller la Constitution et de s’offrir une immunité présidentielle à vie

Fortement querellé, le projet portant révision de la Constitution a fait l’objet d’un vote à l’Assemblée nationale du Gabon. Sur 135 députés, 120 autorisent le président de la République a retoucher les très controversees dispositions. Le texte sera transmis au Sénat, qui devrait lui aussi, logiquement, valider la forfaiture.

Déposé à l’Assemblée nationale mercredi dernier, à 11h, par Rose Christiane Ossouka Raponda, le premier ministre, le projet portant révision de la Constitution a trouvé l’assentiment de 120 députés, sur les 135 que compte l’institution.

La révision porte sur 26 dispositions dont l’article 13, qui instaure un triumvirat pour assurer l’intérim du Président de la République en cas de vacance du pouvoir ou d’indisponibilité temporaire ou encore définitif.

Outre cet article, figure aussi celui relatif à l’immunité totale et définitive d’un ancien président de la République, lequel ne devrait plus connaître de poursuites judiciaires en cas d’enrichissement illicite, de détournement de fonds publics, de haute trahison et consorts.

Bientôt transmise au Sénat pour validation, le Parti Démocratique Gabonais (PDG), parti au pouvoir, est en passe de commettre un grand coup historique.

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook!