Gabon/Covid-19 : la note vocale d’une ancienne ministre jette le discrédit sur le gouvernement

Alors que la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 s’émaille de bourdes et de dérives de tout genre, la note vocale d’une ancienne ministre, fortement relayée sur les réseaux sociaux, vient enfoncer le clou. 

Sur les réseaux sociaux, une note vocale attribuée à Victoire Lasseni Duboze, ancienne ministre gabonaise, émeut la toile. Dans cette dernière, l’ancien membre du gouvernement lance une alerte. Le tout motivé par le décès d’un jeune militaire. 

Selon elle et la famille de ce dernier, il ne serait pas mort à cause du Covid-19, comme l’a prétendu le gouvernement gabonais.

La note, qui a touchée la sensibilité des gabonais, relève que le jeune militaire serait mort “d’autre chose” et que “le gouvernement dit qu’il est mort du Covid-19 pour chercher à gonfler le nombre de décès”

Plus grave encore, madame Lasseni Duboze affirme que la famille prétendait qu’il est “fort probable qu’il ait été empoisonné” parce que “ses poumons étaient tout noires”.

Le militaire aurait trouvé la mort alors que certains membres de sa famille se seraient déplacé pour la pharmacie.  

Des révélations qui n’arrêtent pas de choquer la toile. 

Victoire Lasseni Duboze est connue pour son sens de la mesure et de la répartie. C’est une dame qui n’est pas coutumière des réseaux sociaux. Vivant à l’abris des projecteurs, c’est avec autant de surprises que les gabonais l’ont entendu, après plusieurs années d’effacement. 

Si son récit est avéré, ce serait une preuve de plus, d’une gestion scabreuse de la crise sanitaire en cours. 

Joseph Mundruma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *