Gabon/Football : Pierre Alain Mounguengui outré après l’« enfer » vécu par la sélection nationale à Banjul

Par une conférence de presse, Pierre Alain Mounguengui, président de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT), a livré aux médias locaux et internationaux, sa plus grande consternation après que les images montrant le désarroi des panthères à l’aéroport de Banjul, en Gambie, aient été largement diffusées sur les réseaux sociaux. Il a dit attendre de la Confédération africaine de football (CAF) une décision forte.

Mercredi 18 novembre dernier, au siège de la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT), Pierre Alain Mounguengui, son président, a convié la presse nationale et internationale. Objectif, dire son mécontentement à la manœuvre malicieuse gambienne, et présenter ses attentes de la saisine introduite auprès de la CAF, institution sur laquelle il a dit s’appuyer, aux fins d’envoyer un signal fort à la Gambie, qui n’était visiblement pas à son premier « coup tordu ».

« Le football africain n’a plus besoin de ce genre d’images » a déclaré le président de la FEGAFOOT. Si Pierre Alain Mounguengui a dit son exaspération face à la situation infernale qu’a vécue la sélection nationale, il a du reste, été persuadé que tout a été parfaitement planifié côté gambien pour faire vivre l’ « enfer »  aux gabonais.

Pour preuves, les absences de son homologue gambien et du ministre des Sports de ce pays d’une part, et du fait que dans un proche passé, les écureuils du Bénin aient subi la même épreuve, d’autre part.

Autre fait majeur, le rôle joué par le général Lang Tombong Tamba, l’homme qui à en croire le patron de la FEGAFOOT, serait le grand artisan du calvaire gabonais à Banjul.

Image du général Langtombong Tamba

Mais les autorités gabonaises sont loin de passer cette mésaventure sous silence. « Nous avons regroupé les éléments que nous transmettrons selon le délai qui est recommandé pour ce qui s’agit de notre recours. Il existe une commission de discipline au niveau de la Caf, et nous espérons que celle-ci prendra la bonne décision » a indiqué Pierre Alain Mounguengui.

 

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *