Gabon/grève à l’USTM : les étudiants exigent la reprise des cours

Les étudiants et les enseignants de l’Université des Sciences techniques de Masuku (USTM) ont unanimement décidé de durcir le ton depuis ce lundi 2 novembre, comme annoncé au cours de l’Assemblée générale tenue récemment. L’on peut toutefois constater les barricades posées à l’entrée de ce temple du savoir, bloquant ainsi les voies d’accès à l’etablissement.


Une occasion pour les mutuelles de rappeler les revendications du syndicat national des enseignants chercheurs section USTM (Snec-Ustm) qu’elles estiment légitimes.
La suppression des cours depuis près d’un an sans que le ministère de tutelle ne trouve une issue est l’une des causes. Ils demandent donc une reprise imminente des cours dans un bref délai, a contrario, déclarer officiellement l’année blanche.

Vue des étudiants lors du piquet de grève


À côté de ça, Ils dénoncent une lenteur administrative dans la délivrance des parchemins, des arrêts répétés des cours, carences infrastructurelles et obsolescence des bâtiments, pour ne citer que ceux là. Toute chose qui pousse à conclure que l’USTM est devenue l’archétype des maux qui minent tous les établissements d’enseignement supérieur du pays.


Alertées par les autorités locales, les forces de défense ont miné les abords de l’établissement, alors qu’une marche pacifique avait été initiée.

Pauline Ntsame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook!