Gabon: l’ANPN interpelle 80 nouveaux immigrés clandestins

C’est un nouveau coup de filet réussi. Après l’interpellation de 38 immigrés clandestins en provenance du Nigéria, vendredi 18 septembre dernier, les écogardes de l’Agence Nationale des parcs nationaux (ANPN) viennent d’en interpeller 80 autres. Il s’agit de ceux qui étaient activement recherchés par les autorités judiciaires.

Selon nos confrères de Gabon media time, qui disent avoir consulté un communiqué rendu officiel par l’ANPN, il s’agit précisément du « second groupe qui était en fuite, caché dans une mangrove suite à l’arrestation du premier ».

Le groupe de clandestins avait, selon toute information, quitté le Nigéria le 7 septembre dernier. Une semaine plus tard, il avait réussi à regagner les côtes gabonaises.

Jusqu’ici, la brigade nautique et les éléments des parcs nationaux n’avaient pu arrêter que 38 parmi la centaine qui avait regagné notre territoire.

Lire aussi: L’ambarcation d’une centaine de migrants nigérians échoue sur les côtes gabonaises

Après une série de patrouilles menées le long des parcs, lieux devenus de parfaites zones de transit pour immigrés clandestins, les agents de l’ANPN, conjointement avec ceux de la gendarmerie nationale, ont pu mettre la main sur les fuyards.

Au total, 118 individus sont gardés à vue à la gendarmerie nationale de Gros-Bouquet.  

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *