Gabon : Le patron de la Sétrag jette l’éponge

C’est dans un communiqué interne de l’entreprise que l’information est annoncée. Luiz Reteno Lombardo Torres, directeur général de la Société d’exploitation du Transgabonais (Sétrag) a démissionné, mercredi 07 octobre dernier. Les raisons de cette décision n’ont pas été évoquées.

Éviction ou démission ? C’est la question majeure, que se pose désormais plus d’uns. Dans un communiqué interne à l’entreprise et daté du mercredi 07 octobre dernier, Luiz Lombardo Torres a présenté sa démission du poste de directeur général de la Sétrag « pour des raisons personnelles ».

Sans évoquer les raisons de cette décision, le désormais ex-patron de la société opérant le chemin de fer gabonais souhaite simplement se retirer.

Pour beaucoup, il y a matière à s’interroger. D’abord, la démission du Brésilien intervient quelques jours seulement après que deux importants déraillements de trains marchandises et minéraliers aient entraîné une suspension momentanée du trafic. L’on se souvient aussi que depuis plus d’un an, la Sétrag est régulièrement sujette à des quiproquos de cette nature.

Lire aussi: Gabon/Sétrag: Deux déraillements suspendent momentanément le trafic

Aussi s’interroge-t-on si les controverses nées de cet état de fait ont suffi à épuiser l’ancien directeur général, au point de le pousser à rendre le tablier.

Ensuite, la démission de Luiz Renato Lombardo Torres intervient peu après le départ du Gabon de Christel Bories, la présidente du Groupe Eramet, auquel est rattaché la Sétrag. Cette dernière a, de source concordantes, séjourné dans la capitale gabonaise.

Quoiqu’il en soit, il y a bien une raison à ce départ. Pour rappel, Luiz Renato Lombardo était arrivé à la tête de la Sétrag en Septembre 2019 seulement. Sa gestion n’aura donc duré que 13 mois.

Dans l’attente d’un nouveau patron, en cette période transitoire, ce sera au Gabonais Christian Magni, directeur général adjoint, de présider aux destinés de l’entreprise.

Agnès Limori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *