Justice/Accusé de détournement: Magloire Ngambia libéré après aveux

L’ancien ministre en charge de la Promotion des investissements, de l’urbanisme, de l’habitat, des travaux publics, Magloire Ngambia a été libéré ce jeudi 24 septembre 2020 au terme de son audition devant la Cour criminelle spéciale de Libreville. Par ailleurs, le procureur Général a requis contre lui une peine de 44 mois et 13 jours de prison, soit la durée de sa détention préventive. Celle-ci est assortie d’une amende de 100 millions de francs.

vue de Magloire Ngambia alors ministre

En effet, en détention préventive depuis le 10 janvier 2017 à la prison centrale de Libreville, l’ancien membre du gouvernement est accusé de détournement de deniers publics et de corruption passive dans les contrats de construction de routes et de logements passés avec l’entreprise Sericom. Le détenu a donc avoué les chefs d’accusation retenus contre lui correspondant à plus de 10 milliards de francs.

Un accord transactionnel aurait donc été trouvé entre le prévenu, le ministère public et l’Etat gabonais.

Pauline Ntsame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *