La sogatra reprend sa grève après trois mois de trêve sociale

Le syndicat des conducteurs et techniciens ( SYCOTEC ) de la société gabonaise des transports ( SOGATRA), a tenu le vendredi 12 janvier courant, à la base de ladite entreprise de Libreville, une assemblée générale autours de quatre points essentiels, à savoir, le paiement des astreintes du mois d’août 2017, le paiement de la quinzaine de janvier 2018, le paiement de quatre mois de salaires impayés ( septembre, octobre, novembre, décembre 2017) et la fin de la trêve sociale de trois mois à la sogatra datant du 12/10/2017 au 12/01/2018, dans le cadre du protocole d’accord avec la direction générale en présence de Madame la Ministre des Transports et de la Logistique.

Au cour de cette assemblée générale, le président du sycotec, Saturnin Ebienga a fait savoir devant la presse nationale qu’ aucun point précité n’a trouvé satisfaction. Et, a-t-il ajouté que le protocole d’accord avec les syndicats n’a pas été respecté.

La trêve ayant arrivée à son terme “nous avons le devoir de rappeler que nous venons à la case de départ” , a déclaré Saturnin Ebienga, expliquant que la grève générale reprend place d’autant plus qu’ elle n’avait jamais été levée mais suspendu par le protocole d’accord du ministre des transports.

Pour sa part, le secrétaire général du même syndicat, Cyrille Gaston Ledoumou Ndoudi a également indiqué que la trêve sociale de trois mois vient de prendre fin, la grève à sogatra continue. “La sogatra vient d’avoir un nouveau directeur général, alors nous attendons. Nous ne pouvons pas automatiquement fermer le portail. Nous attendons que le nouveau patron puisse prendre les choses en main. En ce moment-là nous allons voir avec lui comment s’accorder sur certains points qui jusqu’à présent n’ont pas encore été réglés” , a-t-il souligné, laissant entendre à l’opinion que la sogatra va continuer à exercer.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *