Le centre social des sourds-muets du Gabon et le CES de Damas assainis par les Mormons

Le centre social des sourds-muets du Gabon et le CES de Damas ont été assainis par les jeunes volontaires de l’église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, dans le cadre du projet des «Mains Serviables». Une initiative lancée le 18 août courant, aux quartiers Nzeng-Ayong et Damas. Respectivement dans le 6ème et 5ème arrondissement de Libreville.

À l’instar de la communauté internationale, l’église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, communément appelée «Mormon», a organisé une activité dénommée «mains serviables» dans un centre et une infrastructure qui sont dans des conditions moins acceptables d’hygiène et d’assainissement.

Une phase de nettoyage, les croyants, pele et autres matériaux en mains

Nonobstant les journées dites «citoyennes» instruites par le Chef de l’État, Ali Bongo Ondimba pour chaque premier samedi du mois, le constat est tel que le Mormon a ouvert une série d’activités en vue de rendre propre les structures précités de la Capitale gabonaise.

Pour le président de la branche de Libreville 1 de l’église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, Koffi Nkeze Edmond, il était question de donner un coup de mains sur l’entretien du site où sont logés les sourds-muets de Nzeng-Ayong. «L’objectif des mains serviables, c’est d’aider les personnes qui sont dans le besoin», a-t-il souligné. Et d’ajouter que «c’est aussi de permettre aux membres de l’église de pouvoir fortifier leur foi. Parce que la foi est l’acte représentatif de notre seigneur Jésus-Christ».

Pour sa part, le coordonnateur des mains serviables de la branche de Libreville 2 de l’église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, Ovono Nkongo Donald, la cité Damas, précisément son CES a été choisi pour curer les caniveaux, faire une couche de peinture à la façade avant. «Nous avons commencé jeudi, vendredi et samedi c’est la clôture de l’activité des mains serviables» a-t-il conclu.

Notons que l’église de Jésus-Christ des saints des derniers jours existe au Gabon depuis quatre (4) ans. Jour pour jour. L’église est ouverte à tout le monde. Puisqu’elle enregistre en son sein des missionnaires congolais, américains et bien d’autres. Elle est située à Sibang III, juste après l’arboretum.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *