Législatives 2018: Le MORENA compte y prendre part

Le Mouvement de Redressement National (MORENA), formation politique de l’opposition dirigé par Thierry Ondo Assoumou, s’engage à prendre part aux élections législatives prochaines, sous réserve de la décision de la conférence des présidents de la coalition de la nouvelle république.

C’est à la faveur d’un point de presse organisé le week-end écoulé au siège du Morena, au quartier Beau-Séjour-Palmier, que la formation politique suscitée s’est prononcée, favorablement, pour prendre part aux élections législatives d’avril prochain.

Toutefois, cette décision du Parti doit encore avoir l’adhésion de la décision de la conférence des présidents de la coalition présidée par Jean Eyeghe Ndong, ancien premier ministre, et dont le comité stratégique est conduit par Jean Ping, ancien président de l’Union Africaine (UA).

Cela dit, le Morena tient absolument à prendre part à ces élections, pour ne pas faciliter les choses au pouvoir dont il reproche sa mauvaise gestion des dernières présidentielles qui avaient été émaillées de fraude, selon le Morena.

D’un autre côté, ce parti de la coalition de l’opposition radicale n’a pas manqué de soulever certains problèmes sociaux qui minent aujourd’hui la vie sociale des citoyens. C’est le cas de la CNAMGS que le Morena accuse des pratiques peu orthodoxes, notamment en matière de cotisations qui sont, selon le Morena, à géométrie variable.

Ce ras-le-bol du Morena concerne également certains partis politiques de l’opposition dite “bananière“, qui faussent les règles du jeu démocratique, particulièrement lors d’une élection.

C’est dire que le Morena veut aller aux élections législatives mais pas à n’importe quelle condition.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *