Au lendemain de la preuve de vie d’Ali Bongo, l’Opposition désormais dans la honte

La récente apparition d’Ali Bongo Ondimba sur les médias les plus crédibles du monde a définitivement clos le débat autour de sa supposée disparition. Après plusieurs semaines d’instrumentalisation, l’Opposition n’a d’autres choix que celui de faire machine arrière. Désormais, le filon n’est plus exploitable, il faudra trouver autre chose.

Alors que la preuve de vie du président Bongo a été apportée, la vraie problématique aujourd’hui serait : Dans quel état est l’opposition gabonaise ? Pour beaucoup, pas de doutes à ce sujet. Les leaders de l’opposition autour de Jean Ping « sont dans la honte ». « Ils avaient pensé instrumentaliser la population avec leurs fake news. Grâce à Dieu, le temps fini toujours par mettre à nu les mensonges des hommes » confie Annabelle Okome, résident de Plaine Orety.

La confirmation de l’existence réelle du président de la République en convalescence à Rabat, vient annuler l’idée d’une vacance du Pouvoir. Désormais, elle n’est plus à l’ordre du jour. « Il n’y a plus de raison du tout d’en parler. Le monde entier a eu la preuve que le chef de l’Etat est bien vivant et qu’il poursuit sa convalescence » justifie un militant du Parti Démocratique Gabonais. Et : « La moindre évocation équivaudrait à de la schizophrénie » estime-t-il.

Si le numéro Un gabonais est bien vivant, ses détracteurs en revanche, on parfaitement comprit l’inanité de leurs assertions contraires. De même, toute action future à ce sujet serait ridicule, tant les éléments en image et en vidéo foisonnent.

Hervé Likata

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook!