Marche prévue ce 13 août: “Il faut obliger le Pouvoir à démissionner” dixit Simon Ndong Edzo’o

À la faveur d’une déclaration faite le jeudi 09 août courant, au siège de dynamique unitaire à Awendje, Simon Ndong Edzo’o, délégué général de la convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), a dénoncé les pratiques “peu orthodoxes”du gouvernement au sujet des agents publics.

Notamment, le pointage qui, selon lui, n’est entre autre que la phase préliminaire du paiement au trentième. Pour lui, en réalité c’est une forme de travail forcé aboli par la convention n°105 de l’OIT.

«Et pourtant à chaque début de l’année scolaire, les enseignants remplissent la fiche de reprise de service. Aussi le cahier de texte et le journal de classe documents obligatoires pour attester de la présence des enseignants au travail». À renchéri Ndong Edzo’o.

Le délégué général de la Conasysed a interpelé les enseignants à combattre les mesures d’austérité menées par le gouvernement. Car, d’après lui, quand un pouvoir est incapable de mettre en place ces propres projets sur la base desquels il a été élu, il doit démissionner.

«Et s’il ne veut pas démissionner, il faut l’obliger à démissionner. Et c’est ce qui nous reste à faire», a-t-il suggéré aux enseignants, bien qu’en les invitant à rallier les rangs de dynamique unitaire le 13 août prochain à Libreville, par une marche pacifique et non violente pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis du gouvernement de la République.

Aimé Serge Boulingui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *