Opération anticorruption : La grande diversion du gouvernement

Si tant est que l’on doive parler de corruption, il serait alors judicieux d’étendre davantage le périmètre. L’on pourrait par exemple passer au crible tous les acteurs ayant géré la chose publique ces dix dernières années. La période 2009 – 2016, puis 2016 – 2019 foisonne de faits de Corruption et de détournements bien tangibles. Que fait-on ? Bien avant l’opération dite « Scorpion », il y a eu le « mamba ». Quel bilan a-t-on fait au gabonais? Aucun. Malheureusement. Aujourd’hui, la valse d’interpellations au sommet de l’Etat ne convainc toujours personne. La sincérité de cette manœuvre peine à s’exprimer, au regard des éléments mis en avant. Cela sonne bien plus comme une chasse aux sorcières, un règlement de comptes, une guerre entre amis qui ont dérogé à leurs accords occultes tacites. De ce point de vu, à l’exception d’un miracle, le Gabon va demeurer dans son enlisement permanent. Joseph Mundruma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *