« Oser une insurrection électorale » : La dernière ‘’comédie’’ de BBM

C’est à la faveur de son point de presse, intervenu le mardi 26 juin courant, au siège de son parti, que l’ancien vice premier ministre, ministre de l’habitat social et du logement s’est insurgé : « j’appelle donc la population gabonaise au ressaisissement, à oser une insurrection électorale ». Un appel qui sonne comme une véritable comédie.

Face au processus électoral en cours, le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), Bruno Ben Moubamba (BBM) s’est montré critique. Pour lui, le processus actuel d’enrôlement est un « commerce électoral ». Pour lui, les gabonais seraient en train de vendre leur dignité. « On ne peut pas vendre sa voie, dans un pays qui se veut démocratique, pour 10.000 Fcfa,  20.000 Fcfa ou encore 50.000 Fcfa » s’est-il insurgé. Appelant de fait ses compatriotes « à oser une insurrection électorale » et critiquant la présidentielle de 2016.

Une sollicitation largement déconnectée de la réalité puisqu’en cette année, alors candidat pour la présidentielle, BBM avait donné une appréciation plutôt positive du déroulement du scrutin, qui le plaçait 3e.

Joseph Mundruma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *