Politique: Barro Chambrier refuse de sceller le sort de Michel Menga

Le président du rassemblement héritage et modernité, Alexandre Barro Chambrier s’est invité ce mercredi 16 mai courant, à une analyse conséquente du paysage socio-politique gabonais. Cinq temps forts ont marqué la sortie médiatique du président RHM.

Primo, dès l’entame de ses propos, Alexandre Barro Chambrier s’est voulu très préoccupé par la question du dérèglement institutionnel, en estimant que la déclaration de la cour constitutionnelle du 30 avril dernier qui annonçait la démission du gouvernement et la non prolongation de l’assemblée nationale dénote d’une faillite du système de gouvernance au Gabon.

Tout comme maître Louis Gaston Mayila l’a constaté avant lui, le président du RHM, pointe du doigt la confusion des pouvoirs.

Secondo, toujours dans la foulée de cette déclaration, l’entrée de Michel Menga Messone au gouvernement sans l’accord du RHM a également fait réagir Alexandre Barro Chambrier lequel souhaite voir l’actuel Ministre d’Etat à l’habitat tirer les conclusions qui s’imposent. En claire, Michel Menga doit démissionner.

Tiercio, s’agissant du boycotte, pour le président du RHM, estime l’appel au boycotte des élections et à l’abstention n’est pas vertueux. Il souhaite que l’on s’en saisissent de l’expérience de législative de 1990 et de décembre 2011 pour partager sa posture.

Quatro, la recomposition de la classe politique gabonaise a également entretenu le discours du président du RHM lequel veut promouvoir plus de femmes et des jeunes dans les sphères politiques du pays.

Enfin, pour ne dire cinco, Alexandre Barro Chambrier s’est prononcé sur les questions de développement urbain et territoriale. Il a inventorié plusieurs dysfonctionnement allant de l’effondrement de Kango à la dégradation de plusieurs tronçons routier sans les citer. Autant des réalités dont il rend responsable la mauvaise gouvernance actuelle du pays.

Aussi, se demande-t-il quand ce pays sera dirigé par les responsables dignes de ce nom.

Alain Michel Mbina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *