S.O.S de la petite Grâce : Charles Mvé Ella solidaire 

Faire du social sa priorité, c’est la perspective du chef de l’Etat, son Excellence Ali Bongo Ondimba, en faveur des plus défavorisés. Un leitmotiv parfaitement intégré par certains membres du gouvernement, dont Charles Mvé Ella, ministre délégué aux Eaux et forêts qui, dans l’appel à l’aide lancé par Grâce, une jeune compatriote, a décidé de répondre favorablement. 

Peu après l’appel à l’aide lancé par Grâce, une enfant de 13 ans dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, Charles Mvé Ella, ministre délégué aux Eaux et forêts, a entrepris de marquer sa solidarité en faveur de cet enfant, qui sollicitait des “bonnes volontés”, la prise en charge de sa scolarité. 

Après s’être enquis de la situation, sur les lieux, le membre du gouvernement a convenu avec la famille, de parer aux urgences. 

Il s’est agit dans un premier temps de procéder à l’inscription de la fillette, de même qu’à l’achat du nécessaire, tenue et fournitures scolaires. 

Sur ces conclusions, Charles Mvé Ella a remis à la famille fragilisée par la crise inhérente à la Covid-19 et par des contingences sociales particulièrement rudes, une enveloppe de 200.000 francs, assortie d’une allocation mensuelle de 50.000 francs tous les mois, dans la perspective de prendre en charge les besoins usuels de la jeune compatriote. 

Un élan de solidarité très apprécié. “Il n’a pas hésité. Il est tout de suite venu en aide à cette famille qui passe des moments difficiles” a confié un témoin. 

Décryptant cette actualité, Pierre Boutamba, directeur de la publication de Médiapostegabon a fait observer la cohésion de deux membres du gouvernement, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou et Charles Mvé Ella, en parfaite adéquation avec la vision politique d’Ali Bongo Ondimba. 

Du reste, Charles Mvé Ella est très connu pour son accessibilité, ainsi que pour ses aides multiples et multiformes à la jeunesse Gabonaise de tous bords.

Le membre du gouvernement, outre les jeunes de sa localité, dans le septentrion, a déjà encadré de nombreux autres compatriotes issus de familles démunies, dans la Ngounié et la Nyanga.

Junior Makoty, jadis secrétaire général adjoint au Conseil National de la Jeunesse du Gabon ( CNJG), dit garder du membre du gouvernement l’image d’un homme “au coeur sur la main” et qui a toujours répondu favorablement aux sollicitations.

Joseph Mundruma 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *