Accueil » “L’Association des Fangs de l’Estuaire et Fiers de l’Être” ouvre une antenne dans le Komo-Océan

“L’Association des Fangs de l’Estuaire et Fiers de l’Être” ouvre une antenne dans le Komo-Océan

Par Kongossanews

Dans la province de l’Estuaire, à quelques encablures de la capitale gabonaise, au village Bissobilam, dans le 2e canton du département du Komo-Océan, L’Association des fangs de l’Estuaire et Fiers de l’Être (AFEFE) a déposé ses valises le 16 août courant. 

Objectif: procéder à l’installation d’une coordination départementale, en vue de répondre efficacement aux objectifs assignés par la présidente du Bureau exécutif, Léonie Danielle Bella Eyeghe épouse Dzime Essaba

Dans l’optique de son extension, Jacqueline Ngningone et son équipe, 9 membres au total, ont été installés. 

Ce département qui englobe une vingtaine de villages actifs, demeure l’une des préoccupations majeures de la présidente de l’AFEFE, Léonie Danielle Bella Eyeghe épouse Dzime Essaba. Cette dernière, soucieuse de cette activité importante au développement de l’organe dont elle est le principal leader, se veut très rassurante.

Dans cette partie du pays, elle y séjourne depuis le 15 août. Une excursion qui s’est achevée le 17 août, au lendemain de la célébration du 61ème anniversaire marquant l’indépendance du Gabon. 

“Les filles et fils de l’estuaire se doivent d’être à jamais unis pour développer notre province, qui est la 1ere vitrine du pays“, a-t-elle déclaré.

Concilier, consolider et développer sont ainsi les maîtres mots qui sous-tendent les actions de la Coordination départementale du Komo Océan.

S’exprimant sur ces entrefaites, Jacqueline Ngningone, fraîchement portée à la tête de ladite coordination n’a pas manqué de soutenir : “j’ai pas de mots car, Mme la présidente Léonie Danielle Bella Eyeghe ép. Dzime Essaba, sait ce pourquoi son choix à été porté sur ma modeste personne et celle de mon équipe pour conduire à bien la vison dévolue à l’AFEFE”.

Et, de l’avis d’un notable, “l’implantation d’un tel mouvement associatif vient à point nommé, quand on sait que cela apporterait un plus dans le développement socioculturel et socio-économique” dans cette contrée.

Pour rappel, l’AFEFE a été portée sur les fonts baptismaux en avril 2021.

Vue des membres de la coordination

Le 18 juin de la même année, elle procédait à sa sortie officielle avec pour mission la consolidation de l’unité et la solidarité des filles et fils fang de l’Estuaire. Redynamiser et restaurer l’identité culturelle de la communauté, consolider les liens claniques dans la province, contribuer à l’autonomisation des femmes et des jeunes, apporter assistance aux jeunes filles-mères et aux personnes du 3ème âge.

L’AFEFE entend donc s’installer dans toute la province de l’Estuaire, première province du Gabon, et dont l’ethnie fang est connue pour être largement majoritaire.

Une communauté qui souhaite donc vivement s’unir en une seule voix, prôner un meilleur développement et une meilleure prise en compte par les autorités du pays. 

Dans l’optique d’une implantation dans toute la province de l’Estuaire, l’AFEFE compte à ce jour deux coordinations: celle du 6e arrondissement de Libreville et celle du Komo-Océan. 

Le Bureau Exécutif promet atteindre ses objectifs d’installation dans les prochains mois, aux fins de réunir efficacement tous les fils et filles fang de l’Estuaire. 

Nous y reviendrons…

Related Articles

Laisser un commentaire